fbpx

La superstition du chat noir

31 Oct 2019

Partager cet article :

Tout le monde connaît la superstition du Chat noir. Halloween oblige, nous nous penchons aujourd’hui sur cette question. Le chat noir est marqué par des drôles de superstitions. Alors, le 31 octobre met-il réellement les chats noirs en danger ? Certes, cette fête est d’origine anglo-saxonne mais depuis quelques années elle est de plus en plus célèbrée en France. Alors danger  pour les chats noirs ?!

superstition-chat-noir

La superstition du chat noir et Halloween

Les enfants se déguisent le soir du 31 octobre . Leur objectif est d’effrayer le visité afin de prendre une rançon, des bonbons en l’occurrence. Dans le choix du déguisement, celui de la sorcière est particulièrement apprécié. L’attirail de la sorcière s’accompgne notemment d’un balais et accroché sur l’épaule : un chat noir !

L’histoire du chat à travers les époques

La vie du chat n’a pas toujours été un long fleuve tranquille ! Suivant les époques, il a semble-t-il toujours éveillé des sentiments extrêmes : de la passion à la haine.

Cela avait plutôt bien commencé. Dans l’Egypte ancienne, en effet, le chat était vu comme l’incarnation terreste de la déesse Bastet. Celle-ci était donc représentée sous la forme d’un chat. Cette haute considération valait aux chats d’être embauchés comme prêtres dans les temples. Et à leur de leur mort,  d’être embaumés avec les honneurs dûs à leur rang. A l’époque tuer un chat vous amenait à la peine de mort !

Avec le déclin de l’empire egyptien, le chat a été importé par les Grecs et connaît une période compliquée. Certes son rôle de dératiseur lui vaut d’être accepté par cette population mais il est mal considéré et souvent traité comme un jouet. C’est par l’entremise des Romains que le chat va venir se développer dans toute l’Europe jusqu’au Moyen-Âge.

La puissance de l’Eglise va alors jouer en la défaveur de notre ami félin. A partir du XIVe siécle, le chat est considéré comme une créature démoniaque. Mais pourquoi me direz-vous ?! La réponse est dans ses yeux : l’aspect réflechissant de ses yeux en miroir étaient sensés représenter les flammes de l’Enfer !

La naissance de la superstition du chat noir

C’est à cette époque que le chat va être rejeté et brûlé avec les sorcières. Pour le chat noir, c’est double peine : son beau pelage est de la couleur noire associée à l’Enfer. Le mal est fait. Et tout ce que fait le chat est associé au mal : il dort tout le temps, il est donc associé à la paresse, un pêché capital ! Heureusement, une seule petite tâche blanche pouvait changer leur destin : elle était perçue comme un signe divin qui sauvait l’âme de ce petit possédé à quatre pattes.

Le retour en grâce au XVIIe siècle

Il faudra attendre le règne de Louis XIV au milieu du XVIIe siècle pour voir le chat de nouveau apprécié. A cette période, il va acquérir son titre d’ « animal de compagnie » et être représenté sur les peintures. Il commence alors à être reconnu pour ses qualités intrinsèques et non plus seulement pour sa capacité à défendre les stocks de céréales contre les rongeurs.

La consécration médicale au XIXe siècle

C’est Louis Pasteur par ses recherches sur le rôle de l’hygiene, qui va contribuer à redorer définitivement le blason du chat. En effet, il mit en évidence un qualité particulière du chat : se consacrer à sa toilette.

Initié au XVIIIE siècle, l’intérêt des arts pour le chat va se développer grâce au Romantisme et contribuer à adoucir sa réputation.

Pourquoi le chat noir & Halloween

Aujourd’hui pour les enfants célébrer Halloween est une manière d’exorciser leurs peurs. Les petites filles choisissent un déguisement de femme qui fait peur, une sorcière forcément ! Le chat est associé aux sorcières car au Moyen-Age les femmes seules choisissaient (déjà) plutôt un chat comme animal de compagnie. De plus le chat est un « oiseau » de nuit et depuis la nuit des temps l’homme a peur du soir, l’obscurité le mettant en danger. Tout est réuni pour associe rle chat noir à la Nuit d’Halloween !

Alors, des bonbons ou un sort ??!!

Pour aller plus loin, découvrez le Syndrome de l’Animal noir

Partager cet article :