Le chat attaché à « son » humain

01 Oct 2019

Partager cet article :

C’est une étude de la revue « Current Biology », publiée le 23 septembre 2019, qui révèle l’information. Les chats formeraient avec leur propriétaire des liens émotionnels similaires à ceux des chiens, selon une nouvelle étude qui brise les mythes. Explications.

Une relation chat-humain repensée

Les chats sont souvent considérés comme distants et indépendants. Cependant, pour de nombreux humains co-habitant avec un chat, leur relation serait tout autre. Ils déclarent même avoir une relation riche avec leur compagnon à quatre pattes. Il semblerait que cela ne soit pas seulement dû à leur physique de « p’tit chat trop mignon » mais également le signe d’un attachement réciproque de type « parent-enfant ».

Jusqu’à récemment, et ce malgré la surexposition des chats sur les réseaux sociaux, l’étude de la relation qui lie chat et humains ne retenait pas vraiment l’attention du monde scientifique. Pourtant, l’étude récemment publiée par des experts américains pourrait véritablement changer notre regard sur la richesse de cette relation (pour ceux qui en doutaient). Cette étude apporte effectivement des preuves que les chats affichent des styles d’attachement différents envers les personnes qui s’occupent d’eux.

Les chats soumis à un test relationnel

Au cours de cette phase de test, le chat passe 2 minutes dans une pièce inconnue en compagnie de son humain. Puis, le chat reste seul 2 minutes dans cette même pièce. Enfin, dans une phase de réunion de 2 minutes, l’attitude du chat envers son humain est analysée. A ce moment-là, l’étude conclue que les mêmes critères d’attachement sont utilisés par le chat que ceux utilisés dans les études sur le nourrisson et le chien.

Lors de la phase de réunion, les sujets étudiés dont l’attachement est dit « sécurisé » apparaissent peu stressés par cette courte séparation. Et le chat  affiche un contact visuel et tactile équilibré avec l’objet de sa relation (l’humain).  Les sujets ayant un attachement dit « insécurisé » restent elles clairement stressées et adoptent des comportements déséquilibrés. l’expression de ce stress prend la forme d’une proximité excessive ou au contraire d’un comportement d’évitement. Plus délicat à analyser, ce stress peut également se lire sur un conflit d’approche / évitement.

Les chats sécurisés par la présence de leur humain

Cette analyse a été réalisée avec 80 chatons âgés de 3 à 8 mois. Suite à l’étude, seuls 10 chatons étaient inclassables. Parmi les chatons classés, 65% ont été catégorisés comme attachés de manière sécurisée et 35% ont été considérés comme attachés de manière non sécurisée.

Les résultats indiquent également qu’une fois qu’un style d’attachement a été établi entre le chat et son humain, cette relation est plutôt stable dans le temps. Cela peut suggérer que des facteurs héréditaires, tels que le tempérament, influencent également le style d’attachement et pourraient contribuer à sa stabilité.

Pour évaluer cette hypothèse, 38 chats âgés de plus d’un an ont également participé au test. Des résultats proches ont permis de tirer les mêmes conclusions. Dans l’ensemble, les indicateurs des relations d’attachement entre les chats et leur humain étaient présents. Cela comprend les critères de recherche de proximité, la détresse liée à la séparation et le comportement de réunion. Le style d’attachement du chat est donc  effectivement relativement stable et reste présent à l’âge adulte.

Les données actuelles corroborent donc l’hypothèse selon laquelle les chats montrent une capacité similaire de formation d’attachements sécurisés et non sécurisés envers leurs humains déjà démontrée chez les enfants et les chiens.

 

image illustration : https://fr.freepik.com/3839188.html

Partager cet article :