fbpx

Le coronavirus et les chats, comment s’adapter

20 Avr 2020

Partager cet article :

Mon chat peut-il attraper le Covid-19 ? Les animaux peuvent-ils transmettre la maladie ? Dans cet article nous allons éclaircir au maximum toutes vos questions sur les chats face au coronavirus.

Les chats face au coronavirus

Point général sur le coronavirus

D’abord, il existe différents types de coronavirus. Les coronavirus forment une famille de virus qui peuvent entraîner symptômes et maladies très diverses chez l’homme et l’animal. Le dernier découvert, le Covid-19, apparu à Wuhan, est le responsable de la pandémie qui nous touche en ce début 2020. (Si Covid-19 désigne la maladie provoquée chez l’homme, le terme SARS-CoV-2 désigne le coronavirus en lui-même).

 

Le coronavirus et les animaux

Les coronavirus présents chez les animaux domestiques ou sauvages  ne sont pas les mêmes que ceux présents chez les humains. Le risque de transmission est donc faible, presque nul d’après le comité scientifique institué auprès de l’AFSCA (l’agence Belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire). En effet, seuls quatre cas d’animaux domestiques  (deux chats et deux chiens) ont été reconnus porteur du Covid-19 dans le monde à ce jour, alors que nous sommes des millions d’humains touchés. Idexx Laboratories (entreprise américaine spécialisée dans les produits et services de diagnostic vétérinaires) a d’ailleurs réalisé une étude sur plus de 4 000 chiens, chats et chevaux aux États-Unis et en Corée du Sud, et sur ces 4 000 animaux, aucun résultat positif n’a été observé.

 

Deux chats contaminés

Les deux chats testés positifs au coronavirus appartiennent à des propriétaires touchés par le Covid-19.  L’un en Belgique, vivait confiné avec sa propriétaire, quand il a commencé à présenter des signes  de la maladie (toux/ vomissements/ diarrhée). 9 jours après le début des symptômes, l’état de santé du félin présentait une amélioration. L’autre est un chat appartenant à une femme admise au centre de quarantaine de la ville de Hong Kong.

 

Rester prudent

Malgré ce très faible risque de transmission, de nombreuses organisations scientifiques comme l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) rappelle qu’il y a encore de nombreux inconnus autour de ce virus, et qu’il est donc préférable de prendre ses précautions avec son animal si vous êtes contaminés. Si vous le pouvez, prendre ses distances le temps de votre rétablissement semble la meilleure des précautions. En revanche, si vous êtes en pleine santé, votre chat est un grand soutien psychologique pendant ce confinement, il est donc important que la cohabitation se fasse de la meilleure des manières.

 

Mon chat et moi pendant le confinement

Laissez le respirer

Pendant ce confinement, les propriétaires et leurs  chats vont en effet, avoir peut-être un peu de mal à cohabiter. Lui donner de l’attention oui, mais pas trop. Il est vrai que bien qu’ayant besoin de beaucoup d’affection, le chat a aussi besoin de sa tranquillité. C’est un animal solitaire qui a besoin de ses moments à lui. Il est donc important de lui donner de l’attention mais aussi de lui laisser des temps de pause. Pendant ce confinement il est impératif que votre boule de poils ait accès à une pièce, un lieu où il peut être au calme. De plus, si votre chat reçoit énormément d’attention pendant plusieurs semaines, il est probable qu’après le confinement il ressente un vide. Inutile de développer une hyper dépendance chez lui, et de provoquer un manque lorsque vous reprendrez votre activité de manière normale.

 

Instaurer de nouvelles habitudes, dynamiser son quotidien

Cette période de confinement va obligatoirement installer de nouvelles habitudes chez votre chat. Il est alors de votre devoir de dynamiser son quotidien. Le stimuler mentalement c’est revitaliser ses journées mais aussi le préparer à l’après-confinement, d’autant plus pour les chats d’intérieur. À passer de nombreuses heures avec vous, même avec ses temps à lui, votre chat va forcément voir un décalage après le déconfinement.

La stimulation peut aussi bien être olfactive que mentale. Cacher des croquettes ou des jouets par exemple, va permettre au chat d’user de ses instincts de chasseur. Pour plus d’idées n’hésitez pas à lire notre article sur un chat d’intérieur heureux, vous y trouverez des idées pour occuper votre compagnon sans sortir.

Et pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups, en divertissant votre chat vous trouver une occupation ? C’est la possibilité que vous offre une petite cession de bricolage. Un arbre à chat, un griffoir ou encore un ensemble de plateformes à accrocher en hauteur, autant d’objets à faire facilement chez vous pour un coût très faible et pour un chat épanoui.
Vous avez un peu de temps devant vous ? Relever des petits défis avec lui ! Ca peut être un mur de papier toilette à sauter ou encore un parcours d’objets à ne pas renverser 😹 Beaucoup d’internautes ont aussi posté leurs idées sur les réseaux sociaux.

Peut-il aller dehors ?

Est-ce une bonne idée de le laisser sortir ? Comme dit plus haut, le Covid-19 présente une très faible menace pour votre chat. En revanche, les vétérinaires restent ouverts, mais ils ne prennent en charge que les urgences vitales. Afin de limiter les risques de blessures ou d’accidents, il est important d’éviter les sorties pendant le confinement. Notre consultant, le Dr de Langlois, reçoit régulièrement dans ses cliniques des animaux blessés à cause de leurs sorties, ce qui constitue un risque supplémentaire pour vous et pour le personnel vétérinaire.

 

 

En bref, le covid-19 présente une menace négligeable pour votre animal. En revanche, si vous êtes vous-même touchés, il est prudent de rester confiné et de ne pas laisse sortir votre compagnon. Quant à votre cohabitation, pensez à passer du temps avec lui sans pour autant l’étouffer et bousculer toutes ses habitudes. Dynamisez son quotidien et profitez de lui !

 

Relecture scientifique par

Charles de Langlois, Docteur vétérinaire

Auteur du site Vetovie.com

Partager cet article :